Diplôme National du Brevet

Diplôme National du Brevet

Modalité d’attribution du diplôme national du brevet

Depuis la session 2011, l’attribution du diplôme national du brevet se fonde sur la prise en compte des éléments suivants :

  • Les notes obtenues en contrôle continu, effectué tout au long de la classe de troisième, permettant la prise en compte des connaissances et compétences diverses des élèves dans toutes les disciplines sauf l’histoire-géographie et l’éducation civique.
    • Sont prise en compte dans le contrôle continu les points supérieurs à la moyenne de 10 sur 20 obtenus dans l’enseignement optionnel facultatif : latin ou découverte professionnelle.
  • La maîtrise du socle commun des connaissances et des compétences, (palier 3) qui s’organise en sept grandes compétences composées des connaissances essentielles, des capacités à les utiliser et d’attitudes indispensables tout au long de la vie de l’élève.
  • Un examen oral pour l’épreuve d’histoire des arts (coefficient 2) où chaque candidat se présente devant le jury selon les modalités qui lui seront expliquées pour présenter une œuvre artistique.
  • Un examen écrit où les candidats sont placés en position d’anonymat, et qui comprend trois épreuves :
    • Français (coefficient 2) ;
    • Mathématiques (coefficient 2) ;
    • Histoire-Géographie – Éducation civique (coefficient 2).

 

B2I(Brevet Informatique Internet)

Les objectifs du brevet informatique et Internet

L'objectif de ce brevet est de spécifier un ensemble de compétences significatives dans le domaine des technologies de l'information et de la communication et d'attester leur maîtrise par les élèves concernés

Les compétences visées pour les niveaux 1 et 2

Le brevet informatique et Internet comporte deux niveaux de maîtrise des technologies de l'information et de la communication.

Le niveau 1 a pour objet de vérifier l'acquisition de compétences que les élèves peuvent maîtriser à l'issue de l'école primaire. Il concerne donc principalement la scolarité élémentaire. Toutefois, le collège a également pour mission de délivrer le brevet informatique et Internet de niveau 1 aux élèves qui ne le détiennent pas encore.

Le niveau 2 permet de vérifier l'acquisition des compétences que les élèves doivent maîtriser à l'issue de leur scolarité au collège.

Les compétences correspondant à chacun de ces niveaux feront l'objet de réajustements ultérieurs prenant en compte l'évolution des technologies, des pratiques et des contenus d'enseignement.

La somme des compétences attendues à chacun de ces deux niveaux constitue le bagage que tous les élèves doivent acquérir au cours de leur scolarité à l'école et au collège. Il n'est cependant pas exclu que d'autres compétences, non spécifiées dans le brevet, puissent être acquises lors de l'utilisation de produits multimédias que justifierait le projet pédagogique de la classe, de l'école ou du collège. Le brevet informatique et Internet qui précise un bagage minimum commun ne fixe donc pas de limite à l'utilisation des outils informatiques.

VALIDATION DU B2I

Il est possible de valider ses compétences en vue de l’obtention du B2I en tapant l’adresse GIBII du Collège: lien

  • Code utilisateur : sera donné lors de la 1ère utilisation du logiciel GIBII en
  • Mot de passe : Jour et mois de naissance sous la forme : JJ/MM

Pour obtenir le brevet informatique et Internet scolaire (B2i) de niveau 2, il est nécessaire de détenir le B2i de niveau 1. La maîtrise de 80% des compétences qui figurent sur la présente feuille de position B2i est également requise.

Compétences requises pour le brevet informatique et Internet de niveau 2

lien de présentation

À ce niveau, l'élève maîtrise l'ensemble des compétences fixées pour le niveau 1 du brevet. En outre, il domine l'utilisation des outils informatiques usuels pour produire, communiquer, s'informer et ordonner sa propre documentation.

Il organise notamment des documents complexes comportant des tableaux, des formules et des liens avec d'autres documents. Pour cela, il possède les éléments de la culture informatique qui lui sont directement utiles (vocabulaire spécifique, caractéristiques techniques essentielles, modalités du traitement des informations par les systèmes informatisés) et il perçoit les limites relatives à l'utilisation d'informations nominatives ainsi que celles que fixe le respect de la propriété intellectuelle.